Décharge du pénis pendant l'érection

Le processus d'excitation chez un homme est associé à la transition du pénis à un état érigé, qui est la clé d'un rapport sexuel réussi. L'écoulement du pénis pendant l'érection est considéré comme la norme physiologique et est nécessaire pour créer un environnement favorable à la libération de spermatozoïdes. Dans certains cas, une modification du type de mucus et l'apparition de signes atypiques suggèrent un trouble du fonctionnement du système génito-urinaire et peuvent être associés à des maladies. Tout homme doit savoir où s'arrêtent les limites de la norme et où commencent les manifestations pathologiques afin de prendre des mesures en temps opportun pour éliminer les problèmes de santé.

Pourquoi le mucus se forme

Dans des conditions normales, la décharge chez les hommes lors d'une érection est associée à la formation et à la libération de pré-éjaculat - un liquide visqueux transparent en petites quantités. Cela n'a rien à voir avec l'éjaculation précoce et le but du lubrifiant est de neutraliser l'environnement acide dans l'urètre et le vagin.

Décharge chez les hommes pendant l'excitation

La nature qui détermine le but des rapports sexuels est le processus de fécondation, et certaines conditions sont nécessaires pour le mouvement normal et l'entretien du sperme. Afin de créer un environnement optimal, un secret transparent est attribué. Il y a une petite quantité de sperme dans le pré-éjaculat qui doit être prise en compte pour éviter une grossesse non planifiée.

La sécrétion de mucus se produit lors de l'érection lors des préliminaires avec un partenaire, avec une excitation et une masturbation nocturnes et matinales spontanées. Le deuxième objectif de la pré-éjaculation est de lubrifier la membrane muqueuse de l'urètre pour faciliter la libération et le passage du sperme, de sorte que le processus d'éjaculation ne s'accompagne pas de sensations désagréables et douloureuses.

Par conséquent, lors d'une érection, l'écoulement d'une petite quantité de mucus modérément visqueux et complètement transparent est absolument normal, ce qui indique le bon fonctionnement du système génito-urinaire et un bon niveau d'efficacité.

Décharge normale lorsqu'elle est excitée

Une érection s'accompagne de la libération de mucus préjaculatoire, directement à partir de l'expulsion du sperme, et il peut également y avoir une petite quantité de sécrétion constamment produite dans les sécrétions, qui est produite par la glande à côté du gland, le smegma.

Les normes physiologiques sont déterminées par le type et la quantité de décharge, ses indicateurs physiques, ainsi que par l'absence de sensations douloureuses et désagréables dans l'urètre et sur la tête du pénis.

  • Avant d'éjaculer- n'a pas de couleur, est transparent, n'a pratiquement pas d'odeur et a une viscosité moyenne en consistance. Son écoulement n'est pas associé à la douleur, ne provoque pas d'inconfort et n'interfère pas avec les rapports sexuels. La quantité de mucus gélatineux est directement liée au degré d'excitation. Plus il y a de lubrifiant avant le début de l'intimité, plus l'érection est forte et plus la sensation est vive pendant l'orgasme.
  • Sperme dans la décharge des hommes lorsqu'ils sont excités
  • spermeest un produit produit par les glandes sexuelles qui est généralement perceptible avec une érection complète au sommet de l'excitation. Contient du sperme, des structures protéiques, des substances biologiquement actives. Habituellement, la couleur varie du blanc aux tons laiteux, la consistance est modérément visqueuse et a une odeur spécifique. La quantité dépend en grande partie du type de régime alimentaire de l'homme, du niveau d'activité sexuelle et de la fréquence des contacts intimes. Le sperme est expulsé de l'urètre lors de l'éjaculation, et son avancement facilite la présence de lubrification. Après l'éjaculation, l'érection s'affaiblit et disparaît dans des conditions normales.
  • SmegmaIl est constamment libéré et s'accumule dans les plis qui recouvrent le gland du pénis, de sorte qu'une petite quantité de celui-ci se trouve dans toutes les sécrétions - lubrifiant, urine et sperme chez l'homme. C'est une substance grasse avec une teinte blanchâtre, plutôt épaisse et dense en apparence. La libération de smegma augmente lorsque des sous-vêtements serrés, des procédures d'eau peu fréquentes et une mauvaise alimentation sont portés. C'est un habitat et une multiplication de bactéries, il faut donc l'enlever régulièrement. Soumis à l'hygiène personnelle, le smegma est presque invisible et ne cause pas d'inconfort à l'homme. Lorsqu'il est dressé, il pénètre dans le lubrifiant et les graines, changeant leur couleur et leur consistance.

Dans des conditions normales, toute décharge érectile est physiologique, ne cause pas d'inconfort et ne cause aucune inquiétude chez les hommes quant à son apparence, sa couleur, son odeur ou sa quantité. Des problèmes surviennent lorsque des structures aux propriétés atypiques se détachent.

Écoulement pathologique

Un homme doit être alerté par l'apparition d'un type de décharge non naturel:

  • Un changement de couleur, la formation de nuances de gris vertes, jaunes et sales peut indiquer la présence d'une flore bactérienne pathogène;
  • Des bosses, du grain, l'apparition de caillots sous forme de flocons blancs indiquent la présence possible de maladies sexuellement transmissibles;
  • Le sang dans l'urine ou le sperme est un mauvais signe et peut indiquer la présence d'une blessure ou la progression d'un cancer.
  • Les impuretés de pus indiquent des processus inflammatoires dans le système génito-urinaire avec une précision absolue;
  • l'enquête sur la décharge chez les hommes avec excitation
  • La douleur, les brûlures, l'inconfort, les odeurs désagréables et les démangeaisons sont notés à la fois avec des lésions cutanées et des infections, et avec le non-respect de l'hygiène personnelle de base.
  • L'inconfort accru lors de la miction est souvent associé au développement d'un processus inflammatoire étendu.

Trouver la cause du changement dans la composition de la décharge du pénis lui-même est risqué. Un homme doit consulter un médecin dès que possible pour un diagnostic approfondi et éliminer la cause du problème.

Il est interdit de prendre des médicaments, en particulier ceux du groupe des médicaments antibactériens et anti-inflammatoires, pour éliminer les symptômes. De telles mesures effaceront le tableau clinique et modifieront les données des tests de laboratoire, rendant le traitement futur inefficace et s'éternisant longtemps.

Indicateurs de décharge dans les limites normales

Un homme peut juger indépendamment du degré de conformité de la décharge lors de l'excitation et de l'apparition d'une érection. Les principaux critères d'évaluation sont l'absence d'une forte odeur désagréable et d'impuretés, des nuances transparentes ou blanchâtres, une densité modérée.

Avec des écarts mineurs par rapport à la norme, il convient également de garder à l'esprit que le type de décharge normale dépend de la fréquence des rapports sexuels. Dans de rares cas, la quantité de sécrétion augmente. Les normes de quantité de liquide libéré dépendent du degré d'excitation et sont également déterminées par les caractéristiques individuelles. L'odeur acidulée de la décharge érectile n'indique pas toujours une maladie. Manger des aliments salés, fumés et épicés peut provoquer un changement. La présence de mauvaises habitudes chez un homme réduit la quantité de liquide libérée lors d'une érection et aggrave également les indicateurs biochimiques et biologiques.

Les parents d'adolescents devraient préparer les futurs hommes au fait qu'à cet âge, il y aura des érections et des émissions nocturnes, accompagnées de sécrétions. Ceci est normal, ne devrait pas causer de peur ou de peur et n'a rien à voir avec les actes interdits de l'homme.

Conclusion

La présence d'un écoulement normal lors de l'apparition d'une érection chez l'homme est une sorte d'indicateur de santé. Il est important de comprendre les limites de la norme et, en cas d'écarts alarmants, de consulter un médecin en temps opportun. En aucun cas, vous ne devez vous soigner vous-même.

Une attention indépendante à sa propre santé et à l'état de la région génitale comprend des procédures d'hygiène quotidiennes, le respect des mesures de sécurité pour les contacts intimes et, idéalement, éviter les relations informelles, le traitement rapide des maladies inflammatoires et l'élimination des foyers d'infection dans le corps, ainsi que des mesures préventives. examens au moins une fois par an.